l'arrogance de l'artiste #1

L’Arrogance de l’Artiste

Généralement, la signature figurant sur une peinture est discrète. Bien qu’elle y soit inscrite, elle n’en est pas le sujet, car ce qui importe est la représentation faite par le tableau. On peut dire qu’elle fait partie de la dimension extérieure, sociologique du tableau. À ce titre, lorsque l’on quitte le contenu esthétique de la représentation, la signature peut devenir le facteur qui accroît prodigieusement la valeur d’un tableau. À l’image de son auteur, si ce dernier est d’une grande notoriété, son ouvrage le sera aussi par sa signature ; à tort ou raison.

L’Arrogance de l’artiste illustre ce mécanisme. Un tableau se voit recevoir en grande pompe ma signature. La signature est l’œuvre. Cette dernière prend toute la place sur le tableau, prend le dessus sur tout le reste, car tout le reste fait défaut. Plus encore, pour accentuer la démesure de l’ego, elle déborde du périmètre du tableau, empiète sur le territoire du lieu d’exposition, et marque de son empreinte ce qui lui appartient dorénavant ; manière de signaler que le souverain, c’est elle, et, par prolongation, son auteur.

La valeur d’une œuvre régresse-t-elle en l’absence de signature de son auteur ? La signature, est-elle garante de la valeur de l’œuvre sur laquelle elle est inscrite ? L’artiste, est-il un label de qualité permanent ?

K.L.

peinture , installation;
hiver 2015/2016;
acrylique sur lin;
dimensions d'ensemble: 160 x 148 cm;
dimensions du tableau: 93 x 140 x 2 cm.

peinture , installation;
hiver 2015/2016;
acrylique sur lin.

peinture , installation;
hiver 2015/2016;
acrylique sur lin.