diptyque 9

DiptyqueX : Diptyque7, 8, 9 : (Facteur d’Ecartement : 1,25)

DiptyqueX est une composition murale constituée d’un nombre in(dé)fini d’éléments ; ce qui rend son exposition scabreuse, car l’infini est concrètement inexposable. Aussi, ce qui est donné à voir ne sera toujours qu’un échantillon qui reflètera le caractère illimité de ce travail. Comme l’indique le nom, il est question d’un ouvrage en deux parties. Aussi, c’est sa qualité de diptyque qui est concerné par l’infini.

DiptyqueX se décline en éléments qui se dupliquent de manière exponentielle, et s’agencent selon l’espace d’exposition disponible. Chaque duplication correspond à un nouveau palier, à une nouvelle étape. Voici le fonctionnement détaillé : DiptyqueX débute simplement par un diptyque de deux éléments carrés (étape #1 = 1x 2 carrés = diptyque1) à côté duquel se joint son équivalent (étape #2 = 2x 2 carrés = diptyque2). Puis, ce nouveau diptyque est à son tour dupliqué pour créer une sorte de complexe de huit éléments (étapes #3 = 2x 2x 2 carrés = diptyque3), et ainsi de suite.
On constate que ce sont les vides qui, dessinés par la matière, coordonnent réellement les différents diptyques (alors que les éléments carrés demeurent invariables). Ces intervalles grandissent avec une cohérence mathématique à chaque fois qu’un nouveau palier se rajoute (et que le nombre d’éléments est doublé). Chaque écartement est multiplié par un facteur (1,25) donnant ainsi naissance à un nouvel écartement, qui lui-même sera multiplié par ce même facteur lorsqu’un nouveau palier sera rajouté (: le premier intervalle est de 2cm ; le second de 2,5 ; le troisième 3,125 ; le quatrième 3,9 ; etc ...).
Cette organisation visuelle permet de distinguer les divers diptyques dans ce réseau d’intervalles. Sans celui-ci, DiptyqueX s’apparenterait davantage à un polyptyque de carrés, à une sorte de quadrillage anonyme.

Tout compte fait, la dimension du mur est le paramètre qui détermine quel diptyque sera exposé, c’est-à-dire à quel palier de DiptyqueX se bornera l’exposition. À ce titre, le mur est le gouvernant de ce travail.

K.L.

installation murale;
exemplaire 1/5;
diptyque: 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 (= 512) éléments;
prise 1b.

date de réalisation: automne 2007;
date de conception: été 2006;
m.d.f. (medium density fibre);
lieu d’exposition: kunsthalle, basel, suisse;
date d’exposition: automne 2007;
dimensions d’ensemble: 281,3 x 551,7 x 1,6 cm;
dimensions des éléments: 512x (14 x 14 x 1,6 cm);
photographie: jean-philippe senn, strasbourg, france;
session photos 2: automne 2007.

installation murale;
exemplaire 1/5;
diptyque: 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 (= 512) éléments;
prise 1c.

date de réalisation: automne 2007;
date de conception: été 2006;
m.d.f. (medium density fibre);
lieu d’exposition: kunsthalle, basel, suisse;
date d’exposition: automne 2007;
dimensions d’ensemble: 281,3 x 551,7 x 1,6 cm;
dimensions des éléments: 512x (14 x 14 x 1,6 cm);
photographie: jean-philippe senn, strasbourg, france;
session photos 2: automne 2007.

installation murale;
exemplaire 1/5;
diptyque: 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 (= 512) éléments;
prise 3a.

date de réalisation: automne 2007;
date de conception: été 2006;
m.d.f. (medium density fibre);
lieu d’exposition: kunsthalle, basel, suisse;
date d’exposition: automne 2007;
dimensions d’ensemble: 281,3 x 551,7 x 1,6 cm;
dimensions des éléments: 512x (14 x 14 x 1,6 cm);
photographie: jean-philippe senn, strasbourg, france;
session photos 2: automne 2007.

installation murale;
exemplaire 1/5;
diptyque: 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 (= 512) éléments;
extrait 1.

date de réalisation: automne 2007;
date de conception: été 2006;
m.d.f. (medium density fibre);
dimensions des éléments: 14 x 14 x 1,6 cm;
photographie: jean-philippe senn, strasbourg, france;
session photos 2: automne 2007.